Corée : le Mice, une priorité pour 2017

Cette année, le Pays du Matin calme axera sa promotion en France sur son potentiel en termes de congrès, séminaires et incentives.

L’an dernier, la Corée a reçu 92 562 visiteurs français, loisirs et MICE confondus (sur un total de 17,2 M de touristes étrangers), soit une multiplication par deux en dix ans. Et elle entend bien confirmer la tendance, notamment grâce à l’effet-JO : Pyeongchang, à 170 km à l’Est de Séoul, accueillera en effet les Jeux olympiques d’hiver du 9 au 25 février 2018.

« J’espère franchir en 2017 la barre symbolique des 100 000 visiteurs français », annonce ainsi Kang Suk Mok, le nouveau directeur général de l’office national du tourisme coréen à Paris. « Cette année, notre promotion en France dispose d’un budget identique à celui de 2016 pour l’Année France-Corée 2015-2016 et porte essentiellement sur le MICE. Nous avons mandaté l’agence Interface Tourism pour organiser des sessions de formation, des événements et des éductours sur ce marché ».

Un premier workshop MICE est d’ailleurs programmé fin mai à Paris et plusieurs éductours internationaux sont organisés, notamment mi-juin, lors de Korea Mice Expo à Incheon (près de l’aéroport international). « C’est l’occasion de montrer que nos paysages, notre culture, notre gastronomie sont très spécifiques, souligne Kang Suk Mok. En Corée, on passe d’un extrême à l’autre, du XIIe siècle avec le Palais royal au XXIe siècle avec les gratte-ciels. » Dont la Lotte World Tower, la 5e plus haute tour du monde, avec un observatoire au sommet, qui a été inaugurée le 22 mars 2017.

Les infrastructures de congrès se concentrent à Séoul et Incheon, tandis que les incentives (cours de cuisine ou de calligraphie, spectacles de dans traditionnelle, sports outdoor…) sont plutôt organisés à Busan et dans le reste du pays, montagneux à 70 %. L’hôtellerie coréenne répond bien à tous les besoins, avec des résidences hôtelières, des hébergements traditionnels et un grand nombre d’hôtels de chaînes coréennes ou internationales, dont beaucoup possèdent des espaces de réunions et de banquet. Parmi les derniers-nés, le Sheraton Seoul Palace Gangnam et l’Ibis Ambassador Seoul Dongdaemun, tous deux inaugurés en juillet dernier.

L’aéroport d’Incheon est desservi en direct depuis Paris par Air France, Korean Air (qui ouvre le mois prochain une liaison au départ de Barcelone) et Asiana Arlines (qui renouvelle sa flotte cette année).

Sheraton Seoul Palace Gangnam

 

Ibis Ambassador Seoul Dongdaemun

Céline Baussay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *