Drouant : les saveurs d’Alsace à Paris

A deux pas de l’opéra Garnier, le restaurant Drouant invite à partager des moments et les plats signatures d’Antoine Westermann.

Son nom fait référence à son premier propriétaire, Charles Drouant, qui en a fait un bar tabac avant de le transformer en bistrot. Le restaurant fût ensuite géré par plusieurs autres propriétaires avant d’être racheté, en 2006, par Antoine Westermann qui le redresse et y propose une cuisine traditionnelle à sa façon. De beaux produits, de belles cuissons, des jus réduits, des assiettes généreuses… Tout est bien pensé par le chef jusqu’au moindre détail. Son inspiration ? Son terroir, l’Alsace, et toutes les influences qui le subliment. De là, il pioche les belles recettes pour ravir le palais de ses clients.

 

Des salons privatifs

Et pour bien communiquer, il faut savoir se mettre à table ! Ainsi, Drouant invite ses clients d’affaires à se réunir dans ses salons privatifs. Le restaurant met à leur disposition cinq salons dont le Goncourt (26 m2 pour 10 à 16 personnes), Renaudot, adapté aux petits groupes (15 m2 pour 10 personnes), Rodin (32 m2 pour 24 à 35 invités), Mezzanine (64 m2, jusqu’à 45 personnes) et le salon Colette de 6m2 pour deux personnes idéal pour les réunions confidentielles.

réunir restaurant Drouant

 

Pour leurs repas d’affaires, les clients auront le choix entre des entrées et plats 100% légumes, poissons, viandes et différents desserts. Nouveau à la carte ? La truffe récemment lancée par le restaurant. De mi-novembre à mi-mars, le chef sublime les plats par un supplément truffe crue, râpée ou en fines lamelles. Et pour finir en beauté, pas mieux qu’une tarte flambée à la truffe, signature du restaurant.

Prix Goncourt

Antoine Westermann a voulu créer son propre style loin des codes stricts de l’univers des étoiles qu’il a, d’ailleurs, choisi de rendre en 2007. Depuis, la fête à table, le partage, la convivialité et le dévouement du service sont devenus les maîtres-mots de ses établissements. De son mythique pâté en croûte, à la choucroute de son enfance, en passant par son Semainier, il livre une partition jouant sur la cuisine authentique. Sa signature ? Les hors d’œuvres salés et sucrés qu’il propose par quatre pour que le repas débute et se termine par un esprit de fête et de partage.

Et à Drouant, bonne table rime parfaitement avec littérature. l’établissement est renommé pour accueillir chaque année le Prix Goncourt qui récompense les auteurs de l’expression française.

 

Découvrir le site

Contacter la responsable commerciale & événements : Géraldine Sutter

Tél : 01 42 65 31 21


Tous les articles Ile de France
Plus de 30 articles Restaurant à découvrir sur Réunir Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *