Rencontre avec Leila Gaddas, d’Eventa Organisation

Lelila Gaddas est la dirigeante et la fondatrice d’Eventa Organisation, une société qui aide ses clients dans différents types de prestation. Rencontre.

Votre mission Leila Gaddas ?
Toute la communication par l’événement, soit de dix à quinze événements de toutes tailles durant l’année.

Un événement gravé dans votre mémoire ?
Il y en a beaucoup… Je citerais une fête de fin d’année pour une entreprise, avec 300 personnes réunies dans les loges d’un stade de rugby, avec des animations style zumba géante, karaoké, photo souvenir du groupe imprimée sur place. Ce fut unanimement apprécié par tous les participants.

Votre prochaine opération  ?
Je travaille sur un séminaire de deux jours pour une trentaine de personnes dans le Sud de la France.

Que feriez-vous avec un budget illimité ?
Je privatiserais un avion ou un grand bateau, capable de recevoir trois cents ou quatre cents passagers. Privatiser un hôtel ou un restaurant, ça n’a rien d’exceptionnel, ça va de soi, mais faire une réunion ou une activité en plein ciel, c’est coûteux, certes, mais c’est quelque chose qu’on ne fait en temps normal.

Le pire lors d’un événement ?
En dehors évidemment de l’accident, qui est ce que l’on craint le plus, ce serait que la prestation ne convienne pas au client. Surtout lors de prestations gérées à distance, quand je ne suis pas sur place, ce que certains clients souhaitent parfois.  Le pire peut venir aussi de la météo, c’est pourquoi il faut toujours avoir un plan B.

Le meilleur lors d’un événement ?
Le meilleur, c’est la confiance que me témoignent les gens qui font appel à moi, et de les voir apprécier les lieux ou les animations qu’ils découvrent.

Comment ne pas céder au stress ?
D’abord, ne pas le montrer, avoir toujours le sourire – ça aide beaucoup – et relativiser. C’est-à-dire partir du principe qu’il peut y avoir un souci, un changement, et en prévenir les clients, leur dire qu’on trouvera la solution, qu’il n’y a pas à s’inquiéter.

Un conseil à un organisateur de Mice ?
Prendre le temps de tout mettre au clair par écrit : on ne peut pas compter sur le fait d’avoir tout en tête. Ne pas croire que l’on peut faire du copié-collé : chaque client est différent, chaque événement aussi. Le métier de l’événementiel est très prenant, mais donne beaucoup de satisfactions, inexplicables, au cours de l’événement et après l’événement.

Découvrez son profil Linkedin