Rencontre avec Marjorie Delahotte, Assistante de Direction, La Poste, Lille

Votre mission ?
Un séminaire annuel de 45 personnes et six comités managériaux par an.

Un événement gravé dans votre mémoire ?
L’an dernier, notre séminaire n’a duré qu’une journée, mais il a été ponctué par une rallye en 2CV près de Saint-Omer qui m’a laissé un excellent souvenir.

Prochaine opération denvergure ?
Cette année, nous allons peut-être revenir à deux jours, en juin ou début juillet, quand les commerciaux ne sont pas encore en vacances. Le lieu est encore en discussion.

Le pire lors dun événement ?
Au Salon de la VAD, il y a quelques années, où nous invitons des clients et organisons les repas. Le premier jour, les serveurs se sont mis en grève, donc beaucoup de retard. Le lendemain, c’était le tour de la SNCF : il n’y a eut personne !

Le meilleur lors dun événement ?
Lors d’un séminaire au Manoir des Brumes, lors de l’apéritif, quelqu’un a apporté une guitare et nous avons tous chanté ensemble. Ce fut un bon moment, très convivial.

Si vous disposiez dun budget illimité …
Je choisirais une destination à l’étranger, durant au moins cinq jours afin d’en profiter. On organiserait des activités inoubliables, style plongée, jet ski ou initiation au parapente. Ou alors, un safari ou un raid en 4×4.

Comment ne pas céder au stress ?
Instaurer une bonne relations avec les prestataires, les rencontrer, les appeler régulièrement, beaucoup discuter, avant, pendant et aussi après l’événement, pour la facturation.

Un conseil à un acheteur MICE ?
Ne pas attendre la fin de l’évènement pour régler les problèmes, mais aussitôt prendre contact avec le prestataire.

Découvrez son profil Linkedin