The GreenLab, générateur de verdure en entreprise

 A Paris, une start-up met au vert les entreprises en proposant diverses activités autour des plantes et on en redemande.

Partout la tendance est au vert. Les urbains en demandent et l’offre en espaces verts et projets mêlant métal et minéral au végétal fleurissent en ville. Certains ont pris les devants en décidant d’amener la nature au bureau. C’est le cas de la jeune entreprise The GreenLab, fondée par Joëlle Roubache il y a un an, qui veut incarner cette notion de développement durable. La Start-up s’est donnée pour ambition de faire (re)découvrir aux parisiens des joies et senteurs oubliées voire inconnues.

Un constat, un projet

Sa fondatrice, se décrivant comme une « paysagiste frustrée », a effectué le constat suivant : les individus ont perdu le contact avec les plantes. Ces personnes, que Joëlle Roubache nomme les ultra-urbains, ont la particularité d’être coupés de la nature. Chaises, bureaux, ordinateurs, hiérarchie, horaires… Tout cela fit, à tort ou à raison (nous vous laissons en juger), oublier les origines du travail, celui de la terre, le travail manuel. The GreenLab propose de reconsidérer la chose. Au sein même de ces sociétés de services, il s’agit de proposer des activités ludiques d’intérieures ou d’extérieures autour des plantes et ce, durant les horaires de travail ou lors de séminaires. En bref aider les citoyens à se mettre au vert.

Plusieurs formats d’activités

The GreenLab propose différents types d’activités pour s’adapter aux envies des entreprises en fonction des saisons. Il est possible d’organiser une heure dans la journée pour mettre en place un atelier botanique dans lequel les participants sont répartis en groupe de 15 personnes. On y réalise des créations tels que des kokedamas, sphères de terre et de mousse dans lesquels s’épanouit la plante, ou des terrariums pour ensuite rapporter leurs œuvres chez eux. La start-up réalise également des animations « cocktail » dont les entreprises se servent pour marquer un événement. On y vise la cohésion par une activité verte et collective en assemblant plantes et fleurs sur des chevalets donnant un mot ou un slogan par exemple.

The GreenLab va même plus loin pour amener le citadin à la nature. Elle propose des sorties en extérieur dans des espaces verts encore peu connus de la capitale comme les parcs Martin Luther King et André Citroën afin de développer le regard des participants sur cet univers par des échanges sur leurs sensations au sens littéral. Ajouter à cela, Des formats plus longs sont aussi proposés comme l’installation de jardins durables sur les terrasses sur les toits parisiens que les collaborateurs cultivent à leur gré.

Un avenir prometteur

Détente, déconnexion, entrain et cœur à l’ouvrage : les participants semblent apprécier et en redemander. De grands noms ont notamment fait appel à ce laboratoire botanique de bien-être tel que la SNCF, Aviva, Groupama ou la Société Générale. C’est autant de projets qui ont permis À The GreenLab de se construire en améliorant son modèle économique et qui trace un avenir des plus prometteurs pour cette jeune pousse.

Découvrir le site

Adrien Thomas


Tous les articles Ile de France
Tous les articles Savoir-faire

3 pensées sur “The GreenLab, générateur de verdure en entreprise

  • 20 février 2018 à 18 h 03 min
    Permalink

    Bonjour
    Pouvez-vous me faire parvenir la plaquette et les coordonnées de GreenLab pour un éventuel projet d’événement d’entreprise.
    Merci beaucoup,j
    Cordialement,
    Valérie PERRAT

    Répondre
    • 18 mars 2018 à 18 h 05 min
      Permalink

      Bonjour, vous pouvez contacter Green Lab via leur site internet. Le contact est noté à la fin de notre article

      Répondre
  • 21 février 2018 à 8 h 38 min
    Permalink

    Personnellement, on a tous besoin d’un peu de verdure non seulement chez soi mais surtout dans le lieu de travail parce que ces plantes vertes ont plus que des effets positifs dans une entreprise.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *